Love Story

J’aime les histoires d’amour. Vraiment. Ça fait partie des ressorts d’intrigue qui peuvent bien fonctionner et te prendre à parti. J’ai même aimé des comédies sentimentales (je les aime toujours) et lu Orgueil et Préjugés sans y être obligée.
D’ailleurs, je suis assez contente des histoires d’amour que j’ai moi même écrites 😛
J’imagine que cette déclaration peut sembler manquer de modestie, mais, à vrai dire, quand vous mettez vos textes à disposition du public, pour qu’il les lise, c’est bien que vous en êtes content ?

Sauf que…
Le principe d’un ressort d’intrigue, c’est qu’on doit y croire. On doit sursauter, s’exclamer « Oh, ben, merde alors ! », aller vérifier sur Wikipédia se qui se passe ensuite parce que, là, clairement, il est minuit et on n’a pas le temps pour regarder un nouvel épisode…

Je suis une grande fan de Buffy contre les vampires. J’ai adoré son histoire avec Angel, pleuré quand il la quitte à la fin de la saison 3 et… adoré son histoire avec Spike. Whedon a su me convaincre d’adorer un nouveau couple alors que je n’avais pas accroché à Buffy/Riley puisque, dans mon cœur de midinette, aucun partenaire ne pouvait valoir le ténébreux vampire.
Typiquement l’intrigue que je salue et qui me donne envie à mon tour de raconter des histoires.

Par contre, j’ai été plutôt agacée par Bones. Globalement, c’est une série que j’aime bien. Parce que c’est du policier. Parce que Boreanaz est un très bel homme (quoique, pour un acteur, il ne me semble pas trop surveiller sa ligne). Parce que j’adore le Dr Brennan et sa façon abrupte de parler à laquelle je m’identifie sans souci (mes amis ne me remercient pas 😛 ).
Il est admis que, dans ce genre de séries, on te plante une intrigue sentimentale entre les deux personnages principaux. Ça me semble toujours un peu trop artificiel : Machin décide de sortir en quelques jours seulement avec l’inconnu de service, mais attend trois/quatre ans pour sortir avec une personne qu’il apprécie vraiment ? Je veux dire : dans la vie, y’a les gens qui prennent leur temps et ceux qui se précipitent d’une histoire à l’autre, mais peut-on être les deux en même temps ?
Malgré tout, je reste bon public. Mais y’a des limites et Bones les franchit allègrement : Booth revient en début de sixième saison en couple, mais le couple vole en éclats aussi facilement qu’il s’est formé et, paf, Brennan et Booth couchent ensemble et elle est enceinte et…
Je continue de regarder parce que c’est une série qu’on aime regarder en famille, mais… tous les fils amoureux ont décroché mon attention.

Et puis… On m’a conseillé et passé Arrow. C’est une série tout à fait pour me plaire : super-héros, action, méchants criminels qu’il faut arrêter…
Et parce que notre héros est avant tout un homme, on case une belle petite idéaliste, toute mimi. OK, c’est le jeu, no soucy.
Sauf que la belle petite n’est pas un cœur à prendre, mais… l’ex ? Hum, ça ne démarre pas fort. Je sais bien qu’il est admis, en fiction, qu’un ex peut être un futur, contrairement à la vie réelle où le mot « ex » garde tout son sens, mais quand même… Passons. C’est son ex parce qu’ils se sont grave disputés ou… ? Non, ce serait trop « facile » : monsieur était fiancé à madame et il l’a trompée avec… sa sœur ? Et pas juste un soir par erreur, parce qu’il avait trop bu, parce qu’ils s’étaient disputés avant ou… Non, il a emmené la sœur en croisière et elle y est restée, morte noyée.
Sérieux, les gars ? Vous voulez vraiment nous bâtir une romance sur de telles fondations ?
Alors, perso, spectatrice lambda, je me dis que madame doit haïr monsieur ou, au moins, le mépriser profondément. Ben, non… Dès les premiers épisodes, ils partagent une glace ensemble, confortablement calés dans le canapé et, au 5ème épisode, elle l’embrasse en reconnaissant qu’il reste une attirance entre eux. WTF ? Il lui faut quoi, à madame, pour être dégoûtée d’un mec ???
Ne le prenez pas mal, les gars, mais je vais avoir vraiment beaucoup de mal à m’attacher aux rebondissements sentimentaux d’Oliver Queen…

De toute façon, autant que je me débarrasse de mon cœur de midinette avant que ne sorte Veronica Mars, le film. J’ai aimé la série, ses trois saisons et adoré le couple Veronica/Logan. Pas le genre d’histoires dont on a envie de connaître les « dix ans plus tard »…
Les histoires d’amour ne durent pas et notre travail est de le raconter sans que le lecteur nous en veuille.

A propos Cenlivane

Ecrivaine | Teams #VagabondsduRêve #TribuneVdR #NiceFictions
Ce contenu a été publié dans Quelques réflexions en passant, Séries. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *