Goutte à goutte tombe l’eau

Dans mes sanglots
Mais la nuit
Efface le bruit
De mon cœur
Qui pleure
Quand l’aube poindra
Je suivrai les pas
De mes ancêtres
Conduits à la lumière
Que personne ne me pleure
Je n’ai pas peur
Je suis ma destinée
Qui me poussa à aimer
Pour mieux m’assassiner
Adieu Terre qui me portait
Je n’ai plus aucun regret
Je laisse aux autres la joie et l’or
Je leur préfère la mort
Qui doucement m’endort

A propos Cenlivane

Ecrivaine | Teams #VagabondsduRêve #TribuneVdR #NiceFictions
Ce contenu a été publié dans Poèmes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.