L’univers chante

mais tu ne l’entends pas
Un souvenir qui te hante
et qui couvre mes pas
Je suis à tes côtés
ombre fragile et solitaire
Je marche avec l’été
mais ton chagrin me fait taire
Qu’avait-elle que je ne t’offre pas ?
Qu’attends-tu que je n’ai pas ?

On dit que les chagrins d’amour
durent au moins tout le jour
La nuit nous a emportés
mais tu ne l’as pas laissée

Je t’aime, je suis là
L’univers chante
et accompagne mes pas
Ce souvenir qui te hante
m’emporte loin de toi…

Adieu, mon triste roi.

A propos Cenlivane

Ecrivaine | Teams #VagabondsduRêve #TribuneVdR #NiceFictions
Ce contenu a été publié dans Poèmes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *