Avoir à nouveau vingt ans

Aimer comme une enfant
Être jalouse et possessive
Être naturellement excessive
Te couver, te garder, t’insulter
Te haïr et te baiser

Nous sommes assis sur ce banc
Nous n’avons plus vingt ans
Pas de scènes, pas de larmes
et ton sourire qui me désarme.

Qu’as-tu fait de nos passions,
de nos folies, de nos ambitions ?
Tu me regardes, tu me souris,
tu désamorces ma furie.

La bête est en cage,
on accusera son grand âge,
mais pris au piège sous les barreaux
tourne et s’emboucle mon cerveau.

Coincée sur la bordure
entre « tu dois » et « c’est ainsi »
tant que survit ta triste armure
qui te maintient dans cette vie.

Se plier ou refuser,
se soumettre et accepter ?
De quel côté dois-je sauter ?
Aurais-je le courage demandé ?

Avoir à nouveau vingt ans,
ne pas savoir comme une enfant.

A propos Cenlivane

Ecrivaine | Teams #VagabondsduRêve #TribuneVdR #NiceFictions
Ce contenu a été publié dans Poèmes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *