Bonjour,Je viens pour l’histoire d’amour.

On m’a signalé
qu’elle s’était passée
un peu avant l’été.
Nos agents ne sont pas autorisés
à l’éprouver.
Regarde-toi, enfin,
l’état dans lequel elle te met.
Est-ce bien cette fin
que tu voulais ?
Allons, cesse de pleurer !
Il n’y a rien à en tirer…
Ce sont les humains
qui l’ont créée,
cette étrange faim
qui les fait se dévorer.
Je sais…
Il y a eu quelques soirs
où, blottie contre lui,
le cœur gonflé d’espoir,
tu as cru en lui.
Tu as cru qu’il t’aimait
et ce sont bien les mots
qu’il a employés.
Cesse tes sanglots,
ce n’est qu’une histoire,
une rencontre contrariée,
une étrange foire
dans leurs esprits apeurés.
Je viens pour l’histoire d’amour
car il est temps de rentrer,
il n’y a que de vilains tours
dans leurs cœurs affolés.

A propos Cenlivane

Ecrivaine | Teams #VagabondsduRêve #TribuneVdR #NiceFictions
Ce contenu a été publié dans Poèmes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *