Lovely Runner (2024)

16 épisodes (60+ minutes)

Queen of Tears n’était pas fini que, déjà, sur les réseaux, on parlait de Lovely Runner en les comparant. Les deux histoires n’ont aucun lien entre elles, mais ces deux dramas sont les gros succès de ce premier semestre 2024 et il y a eu quelques blagues autour du fait que, si le premier a été diffusé par Netflix, la plateforme n’a pas eu le second, pour le plus grand plaisir de la plateforme « concurrente »1 Viki.

Si j’avais donc suivi la première au fur et à mesure de sa diffusion, pour la seconde, j’ai volontairement attendu qu’elle soit disponible en entier, sous-titrée en entier… et que la 10e et dernière2 édition de Nice Fictions soit passée. Et je l’ai binge-watchée cette semaine, probablement aussi je l’avoue pour m’échapper un peu de la réalité de ce début d’année : des séries de qualité sont clairement une bouffée d’air dans le climat actuel.

Elle (Kim Hye-yoon3) est hospitalisée : suite à un accident, elle a perdu l’usage de ses jambes et, désespérée, elle veut mourir quand Lui (Byeon Woo-seok), un chanteur célèbre, l’appelle au téléphone dans le cadre d’une émission de radio. Elle s’énerve, disant que la vie ne vaut pas la peine, mais il lui demande de continuer à vivre. Elle est touchée et va reprendre sa vie, en fauteuil roulant, tout en lui étant reconnaissante, fan de l’ombre qui le suit dans sa carrière.

Puis arrive une journée assez merdique : Elle se présente à un entretien d’embauche, mais elle est refoulée car l’entreprise n’a pas d’accès pour les fauteuils, elle rate le concert de Lui et son groupe qu’elle attendait avec impatience, son téléphone tombe et la vitre se casse et, quand elle retourne vers l’arrêt de bus, son fauteuil électrique tombe en rade sous la neige.

Là, Lui la voit, arrête sa voiture et propose de la raccompagner chez elle quand Elle2, la meilleure amie d’Elle, arrive enfin pour la prendre. Fin de la très brève rencontre.
Plus tard, dans la nuit, aux infos, on apprend que Lui s’est suicidé.

Comme Elle considère qu’il lui a sauvé la vie ce jour-là à l’hôpital, elle est désespérée de son geste et… ses larmes (?) enclanchent la montre que Lui avait adolescent et qu’Elle avait racheté en tant que fan : la montre permet de voyager dans le temps.

Il est impossible de parler tranquillement d’une histoire de voyage dans le temps sans la spoiler donc je vais rester assez évasif.
Elle va tout de suite découvrir qu’il était son voisin quand ils étaient au lycée et elle va faire des allers-retours entre la fin de leur lycée / leurs années d’études et le temps présent. Bien sûr, plus elle essaie d’arranger les choses, plus tout se complique et on ajoute par dessus un tueur en série (parce que bon).

La narration utilise clairement des clichés : la fan, l’idole… mais c’est très plaisant car cela permet de se concentrer sur les boucles temporelles dans un univers familier. La comédie reste assez présente (beaucoup plus que dans Queen of Tears, par exemple) avec des choses simples et familières comme les deux familles de nos héros ou le ridicule tendre d’Elle2.

Pour moi, c’est clairement réussi : j’ai guetté les boucles, je suis resté concentré sur les détails, tout en m’attendrissant des deux héros qui sont charmants. Il manque une ou deux explications, je trouve, mais ça ne gâche pas l’ensemble.
Mais, si vous détestez les jeunes qui restent prudes4, les rôles simples comme la Fan, l’Idole ou le Policier, passez votre chemin. Si, comme moi, vous adorez les voyages dans le temps et les protagonistes gentils et maladroits, vous allez vous régaler.

Mention spéciale aux dynamiques : Elle est le héros solitaire qui pense qu’il doit tout porter sur ses épaules et qui « foire » car il ne sait pas demander de l’aide ; Lui incarne la douceur et l’Amour pur.

Edit au 16/7/24 : Netflix vient d’annoncer qu’ils diffuseraient la série au 1/8/24.

  1. Je mets « concurrente » entre guillemets, car les deux plateformes se complètent plutôt. On notera d’ailleurs que, si vous voulez des sous-titres à lire vite, Netflix sera plus indiqué alors que, si vous en voulez des plus précis / littéraux, ce sera Viki qui vous conviendra. (Je dis ça parce que Mère Dragon passe de l’une à l’autre à cause de ça…) ↩︎
  2. Il faudra probablement que je revienne dessus et que je vous parle du futur de l’association, mais ce n’est pas l’endroit… ↩︎
  3. qui joue dans Extraordinary You qui m’avait également beaucoup plu pour son aspect « mondes parallèles » ↩︎
  4. Oui oui, j’ai lu ça dans une critique et je ne m’en remets pas : en quoi est-ce affreux que des héros soient « prudes » ??? Depuis quand c’est devenu un problème ? ↩︎
Posted in Séries and tagged , , , , .

Ecrivaine | Teams #VagabondsduRêve #TribuneVdR #NiceFictions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *