Puis un jour tu te réveilles

et tu t’aperçois que tu aimes
Parce que c’est lui
comme une évidence
parce que ça a toujours été lui
Vous n’avez pas choisi
et tu l’agaces
et il t’énerve
et la moindre étincelle
met le feu :
tu l’engueules,
il te vexe.
Puis il sourit
et c’est juste lui.
On choisit ses amis,
on ne choisit pas sa famille :
frère ou amant,
quelle importance ?
Tu ne peux pas faire sans lui…

A propos Cenlivane

Ecrivaine | Teams #VagabondsduRêve #TribuneVdR #NiceFictions
Ce contenu a été publié dans Poèmes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *