J’aime un fantôme qui s’en est allé

Ne reste qu’une frêle image du passé
Cet homme calme et froid
qui a sa voix
qui a son regard lumineux
et dont l’écho trompeur
me rappelle que nous étions deux
Triste ardeur…
Le passé s’est mélangé au présent
laissant de faux sentiments
Quel mauvais tour me joue la vie
m’enchaînant le cœur et l’esprit
à une histoire vécue
qui s’est perdue
dont la plus petite étincelle
s’est fait la belle
L’amour ne revient jamais
On croit qu’il a été
et sous le pas lourd
du poids des années
reste ce bruit sourd
de tendres étés.
— Tu ne lui dois rien
Apaise ton chagrin
Le spectre sourit
Ça ne signifie pas qu’il vit…

A propos Cenlivane

Ecrivaine | Teams #VagabondsduRêve #TribuneVdR #NiceFictions
Ce contenu a été publié dans Poèmes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *